FSU 89

Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > actualités > La FSU de nouveau reçue par le Préfet

La FSU de nouveau reçue par le Préfet

mardi 2 juin 2020, par FSU89

actualités

Vendredi 29 mai le Préfet de l’Yonne avait invité les partenaires sociaux de l’Yonne afin d’échanger sur la "reprise".
L’intersyndicale FSU/CGT/FO a notamment interpellé le préfet dans sa déclaration préalable(en PJ) sur la "lignne rouge" à ne pas franchir pour cette reprise !

Chacun s’accorde à estimer une reprise difficile et un mois de septembre plus que compliqué.

Après l’urgence sanitaire...l’urgence sociale.

Pour l’intersyndicale FSU/CGT/FO, ce ne sont pas aux salariés du privé et du public de payer pour une crise dont ils ne sont en rien responsables.
Pourtant la réalité de la crise sociale est bien réelle. En seulement un mois, le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi a augmenté de près d’un million portant à 4,5 millions le nombre de demandeurs et demandeuses d’emplois de catégorie A (plus de 6 millions pour les catégories A-B-C). Traduction violente et brutale de la crise sanitaire et du confinement pour les salariés, cette hausse mensuelle est la plus forte et du niveau le plus haut observés depuis le début de la série en 1996. Ces chiffres confirment la tendance alarmante enregistrée fin mars après 15 jours de confinement (+7% d’augmentation).

Dans l’Education Nationale

Pour la FSU, la reprise dans l’éducation nationale est un échec en terme d’effectifs accueillis.
Malgré le travail effectué , notamment par les équipes des établissements scolaires et des mairies, ces effectifs sont seulement dans l’Yonne de 10% dans le premier degré et bien au deçà de 20% dans le second. Au niveau national, une enquête menée par le SNUipp-FSU montre que malgré une sur-sollicitation des familles dans les quartiers populaires de la part des équipes enseignantes, seuls 16% des élèves y sont accueillis tandis la moyenne est de 25% ailleurs et que ce taux s’élève à 32% dans les écoles rurales. Il faut abandonner le principe du volontariat pour endiguer ces fortes inégalités dans le retour à l’école.
La raison principale de cette désaffection est un manque de confiance des parents, manque de confiance due à une communication et à des injonctions contradictoires notamment du ministre de l’Education Nationale !

Des conditions à améliorer

La FSU a interpellé le préfet sur certains dysfonctionnement déjà remarqués.
Ainsi, si le ramassage scolaire est assuré par la Région (circuit et horaires) reste le problème du 27ème élève et de l’arrivée très tôt des élèves. la FSU s’interroge ainsi sur le fait que les familles n’aient pas été contactées par la Région pour anticiper cet éventuel problème..
Le fait également que les médecins renvoient les collègues pour des demandes d’ASA vers la médecine du travail voire de prévention. La FSU lui rappelé que nous n’avions pas de médecin du travail mais qu’il n’y avait pas non plus de médecin de prévention dans l’Yonne.

Apprentissage et voie professionnelle

Nous avons également échangé sur les difficultés pour les élèves qui s’engagent dans la voie professionnelle. Que ce soit, dans privé avec l’apprentissage ou dans le public, les places pour des apprentissages et des stages vont forcément être difficiles à trouver.
La FSU a rappelé qu’elle privilégiait bien entendu la voie professionnelle scolaire. Ainsi face à la crise économique qui s’annonce, la voie professionnelle scolaire doit bénéficier d’un plan d’investissement d’ampleur pour rattraper le retard accumulé par la grande majorité de nos élèves comme pour accueillir tous les jeunes victimes de rupture de contrat d’apprentissage. Dans ce cadre la FSU avec le SNUEP-FSU exigent l’abandon de la réforme de la voie professionnelle en cours afin de redonner du temps d’enseignement disciplinaire aux jeunes et d’engager très vite une prospective sur les cartes de formation au regard des défis sociaux et écologiques.

2S2C

La FSU a une fois de plus dénoncé le dispositif 2S2C qui n’est autre qu’une externalisation des missions de l’éducation nationale.
Le ministre profite de la complexité de la situation pour instaurer la confusion entre le temps scolaire et le temps hors-scolaire, et tenter de faire de 2S2C une alternative à l’organisation de l’Ecole actuelle, à renvoyer tout ce qui n’est pas « fondamentaux » (entendez pour lui maths et français) hors de l’Ecole. Il n’est pas le premier à le faire. Chaque fois qu’un tel dispositif a été mis en avant, cela a toujours été pour réduire les enseignements scolaires, notamment EPS et éducation artistique, au profit d’offres extra-scolaires à la charge des collectivités territoriales ou des familles. Avec toutes les inégalités territoriales et sociales que cela peut générer. Monsieur Blanquer, adepte des « fondamentaux » a trouvé ici le moyen de décharger l’Education Nationale d’un coût qu’il juge trop élevé ! Pour la FSU et notamment le SNEP-FSU, syndicat de l’EPS, c’est évidemment hors de question. Il faut au contraire développer cet enseignement essentiel dans le cadre de l’Ecole obligatoire !
Le sport scolaire fait partie intégrante du service public d’éducation. Il est hors de question de laisser glisser ce formidable outil – que tous les pays nous envient - vers du périscolaire, vers une forme d’association complémentaire. Les 250 M€ annoncés pour le dispositif doivent revenir à l’Ecole et non à des substituts

Conclusion

Le confinement a creusé les inégalités et cette période a aussi montré le rôle essentiel des enseignants et de l’école auprès des élèves. Pour la FSU, résorber ces inégalités passera par un vrai plan sur le court, moyen et long terme.
Pour la FSU, alors qu’à la crise sanitaire succède une crise sociale d’une inédite brutalité, l’urgence est de sécuriser les parcours scolaires et professionnels, former et qualifier au plus haut niveau pour l’avenir de la société.
Le Préfet s’est montré très à l’écoute et nous a proposé de nous rencontrer à nouveau pour la rentrée en septembre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'