FSU 89

Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > actualités > Droit d’alerte et interpellation du DASEN

Droit d’alerte et interpellation du DASEN

mardi 5 mai 2020, par FSU89

actualités

La FSU a adressé deux courriers(ci-joint) au DASEN concernant la reprise le 11 mai décidée arbitrairement par le président de la République.
L’un pour dénoncer une reprise prématurée et précipitée et un autre qui déclenche un droit d’alerte quant aux conditions de reprise post confinement.

La FSU est consciente des difficultés majeures posées économiquement et socialement par le confinement et la fermeture des établissements scolaires mais aussi des inquiétudes des personnels et des familles, inquiétude que nous partageons.
Suite à la publication des projets de protocole et surtout à leurs insuffisances, nous avons donc déclenché avec les autres OS siégeant au CHSCT une procédure d’alerte listant précisément les manques et inquiétudes que ces documents contiennent

Vous trouverez ci-joint 2 courriers envoyés au DASEN, le premier signé par l’ensemble des représentants des personnels au CHSCT 89 (FSU, FO, UNSA) et celui de la FSU. Le courrier du CHSCT déclenche une procédure d’alerte quant aux conditions de reprise post confinement.

Il nous semble d’autant plus justifié que le protocole final arrivé entre temps contient un recul inacceptable sur la question des masques. Le port de ceux-ci était jusqu’alors recommandé pour les adultes dans le 1er degré et obligatoire pour les adultes (comme pour les élèves) dans le 2nd degré. Il n’est dorénavant plus que recommandé et ne devient impératif que lorsqu’il est impossible de respecter la "distanciation sociale". Cela augmente de fait notre responsabilité individuelle et tente de dédouaner le gouvernement d’une partie de ses obligations en tant qu’employeur. En effet, l’employeur est astreint à fournir les protections nécessaires à la prévention des risques liés au condition de travail. Il tente donc artificiellement de limiter l’étendue des risques alors que les scientifiques insistent sur la nécessité d’un port du masque généralisé pour avoir une chance de réussir le confinement. De plus, c’est une disposition inapplicable qui reviendrait à enlever régulièrement son masque, et donc à en changer, à chacun des déplacements hors d’une salle de classe.

Cela s’ajoute à la liste longue des insuffisances des protocoles sanitaires de sortie de confinement. Le courrier vous permettra de lister au sein de vos établissements les points les plus cruciaux à aborder avec l’administration.

Nous insistons également sur l’importance de refuser toute réunions en présentiel avant le 11 et nous rappelons que même ensuite il faudra limiter au maximum les concentrations de personnes puisque dans la sphère privée les réunions restent limitées à 10.

Suite au lancement de cette procédure, la DSDEN devra nous fournir des éléments de réponse. Nous en saurons donc plus lors du CHSCT programmé mercredi 06 mai.

En cas d’absence de réponses aux points listés dans le courrier et d’absence de réponses dans vos établissements, informez nous en rapidement et n’hésitez pas vous même à lancer une procédure d’alerte individuelle sur un manquement précis concernant votre poste de travail. C’est une étape impérative si vous vous retrouvez dans l’obligation d’user de votre droit de retrait.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'