FSU 89

Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Instances officielles > CDEN > CDEN : une carte scolaire en trompe l’oeil

CDEN : une carte scolaire en trompe l’oeil

dimanche 19 avril 2020, par FSU89

CDEN

Ce CDEN sur la carte scolaire, avec les suppressions et créations de postes dans le 1er et 2nd degré s’est tenu en visioconférence en présence du Préfet, du Dasen et de M. Marchand vice président du Conseil Départemental.

Vous trouverez à la fin de l’article en PJ, les réponses aux questions diverses de la FSU, la carte scolaire premier degré ainsi que la déclaration préalable. de la FSU,

LA CARTE SCOLAIRE

Pour la FSU, cette carte scolaire est en trompe l’oeil. La récente augmentation de 7 postes dans le premier degré ne peut ainsi s’apprécier sans rappeler que nous aurons l’équivalent de -26 postes pour le second degré dans notre département(-9 en collège, -17 en lycée).
De plus les critères de la répartition des postes du premier degré sont loin de satisfaire la FSU.
Ainsi la FSU a dénoncé notamment la fermeture de 11 postes de Plus de Maîtres que de Classes ainsi que la fermeture du poste du CMPP de Migennes, postes qui participent pourtant grandement à la réduction des inégalités scolaires, inégalités scolaires malheureusement accentuées par la crise sanitaire que nous traversons.
la FSU a dénoncé également la suppression des postes de remplaçantes et remplaçants, comme si la continuité pédagogique n’avait plus d’importance hors confinement.

JUSTIFICATIONS DU DASEN

Le DASEN a voulu insister sur la baisse démographique dans le 1er degré (- 722 élèves, soit 1/3 de la baisse démographique académique), il a appliqué la consigne gouvernementale du « pas de fermeture de classe dans les communes de moins de 5000 habitants » (1 seul maire a donné son accord) et il maintient donc 78 écoles à une classe (sur les 369 écoles du département).

VOTE CONTRE

La FSU est revenue sur les fermetures de PMQC, sur les conditions de travail difficiles des maîtres G, des infirmières scolaires et des assistantes sociales. De même, nous avons dénoncé les 9 grandes sections dédoublées sans moyens supplémentaires accordés aux écoles concernées. De même, nous sommes revenus sur les conditions de travail difficiles des directrices et directeurs d’école. C’est pourquoi nous avons voté contre la carte scolaire 1er degré (11 votes contre, 8 votes pour).

LES COLLEGES

Plus encore qu’habituellement, il nous a paru essentiel de montrer que les effectifs chargés dans les classes posaient des problèmes pédagogiques mais aussi désormais sanitaires, que ce soit dans les « collèges usines de l’Auxerrois » ou dans les autres établissements icaunais.

Pour les collèges, le DASEN a attiré l’attention sur le fait que les baisses du 1er degré allaient se répercuter sur le second degré, même si cette année, il y avait une centaine d’élèves de plus que prévu dans les collèges icaunais. Il a présenté les deux créations d’ULIS second degré du département à Migennes ( Collège Paul Fourrey) et St Valérien et a dit vouloir poursuivre l’effort pour l’Education prioritaire dans le département avec une moyenne de 23,32 élèves par classe.

La FSU est intervenue pour dire qu’avec la fermeture de Bienvenu Martin, on était bien loin de ces chiffres dans les établissements auxerrois ! De même la FSU a demandé la création d’un poste supplémentaire en EPS à Denfert Rochereau. Nous avons également soutenu la demande d’audience des collèges des Chaumes (Avallon) et de Villeneuve sur Yonne, pour l’augmentation de leur DHG et avons questionné sur la SEGPA 96 de Tonnerre, dont le Dasen nous a confirmé que l’effectif serait conservé.

INDEMNITES FORFAITAIRES POUR LES INSTITUTRICES/EURS

Il y a ensuite eu un vote sur des indemnités forfaitaires de logement mais la FSU a dénoncé qu’en reconduisant le même montant que l’an passé, on réduisait le pouvoir d’achat de ces agents en raison de l’inflation.

600 000 euros pour démanteler BIENVENU MARTIN

La séance a été levée à 17h après l’annonce par le CD qu’une somme de 600 000 euros avait été prévue au budget 2020 pour le démantèlement des bâtiments du collège Bienvenu Martin. Cette annonce nous semble scandaleuse et ne fait qu’éclater au grand jour les choix budgétaires qui n’ont eu de cesse de guider les choix du CD en matière d’Education.

CHSCT avant le 11 mai

Le Dasen a souhaité clore la réunion en recentrant sur la crise du Covid19 en indiquant que le conseiller de prévention ferait le tour des écoles et qu’un CHSCTD exceptionnel aurait lieu avant le 11 en fonction des directives ministérielles.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'