FSU 89

Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Société > 400 manifestants dans l’Yonne contre la politique libérale du (...)

400 manifestants dans l’Yonne contre la politique libérale du gouvernement

jeudi 16 novembre 2017, par FSU89

Société

Avec une centaine sur Sens et plus de 300 sur Auxerre dont plus de quatre-vingts lycéens, ce sont dans l’Yonne près de 400 manifestants qui ont défilé pour dénoncer la politique libérale du gouvernement ce jeudi 16 novembre.

Les annonces et décisions prises par le gouvernement sont guidées par l’austérité mettant à mal les solidarités, s’attaquant brutalement aux droits sociaux : nouvelle réduction des dépenses publiques, suppressions de contrats aidés, baisse des APL, multiplication de mesures négatives concernant les agents publics, réforme du Code du travail sans réel débat démocratique… Ce sont les populations les plus fragiles, les jeunes, les femmes, les retraités, les précaires... qui en paient le prix fort ainsi que le monde du travail.

Après une campagne sur le « et de droite, et de gauche », le gouvernement montre son vrai visage et déroule une politique libérale particulièrement offensive en ce qui concerne les mesures économiques et fiscales faisant facilement des cadeaux aux plus riches (réforme de l’ISF...) et demandant un « effort » aux seuls salariés, retraités et jeunes les moins aisés.

Les premières annonces ou mesures qui en découlent sont lourdes de conséquences sociales : gel budgétaire (ex : Justice et services éducatifs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse) ; diminution de budget (ex : ministère du Travail (-30%) ; annonces lors de la Conférence nationale des territoires en juillet dernier limitant l’autonomie financière des collectivités locales…

Et pour les agent.es de la Fonction publique, les conséquences sont particulièrement brutales : gel de la valeur du point d’indice, prévision de 120 000 suppressions d’emplois , suppression de milliers d’emplois aidés, rétablissement de la journée de carence, augmentation de la CSG et remise en cause du calendrier des mesures PPCR. La menace d’une décorrélation de la valeur du point d’indice, pierre angulaire de la rémunération des fonctionnaires, selon chaque versant de la Fonction publique, constitue une attaque frontale contre le statut général.

Soucieuse de défendre les intérêts des salarié.e s du secteur public, comme du privé, confronté.e.s aux mêmes difficultés résultant des orientations libérales portées par le gouvernement et de contribuer à donner un avenir sécurisé à la jeunesse, la FSU continue et continuera d’être dans l’action contre cette politique libérale et ses conséquences !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'