FSU 89

Fédération Syndicale Unitaire

Accueil > Dossiers > Service public et territoire > Pourquoi il ne faut pas fermer le CIO de Joigny ?

Pourquoi il ne faut pas fermer le CIO de Joigny ?

mardi 21 mars 2017, par FSU89

Service public et territoire

La FSU a accompagné les conseillers d’orientation-psychologues en audience auprès de la DASEN et du maire de Joigny concernant le projet de fermeture du CIO de Joigny.
La FSU interpellera également la rectrice lors du prochain Comité technique Académique qui se tiendra le 24 mars prochain.
Voici les arguments contre cette fermeture qui affectera une fois de plus les publics les plus fragiles.

Parce que les mots sont importants, précisons tout de suite qu’il ne s’agit pas d’une antenne du CIO de Sens comme on l’entend, mais d’un CIO à part entière avec un numéro d’établissement distinct de celui de Sens, même si l’Inspection de l’Yonne n’avait pas jugé bon d’y nommer un directeur, le plaçant sous la même direction que le CIO de Sens. C’est donc bien un établissement qu’on ferme.

Joigny est située en REP et en politique de la ville avec un taux de pauvreté de 54 % soit le plus élevé des quartiers en politique de la ville de l’Yonne.
le CIO de Joigny a sur son territoire un des plus gros lycées de l’Yonne Louis Davier, le collège Marie Noël en éducation prioritaire et l’EREA Jules Verne avec 150 élèves des plus fragiles pour qui l’aide à l’orientation est indispensable.

Outre les permanences dans les établissements scolaires (publics et privés), entre autres missions :
- les bilans psychométriques nécessaires pour la reconnaissances du handicap
- interventions auprès de l’école de la deuxième chance
- le passage par un CIO est obligatoire pour tout primo-arrivant afin de
déterminer les modalités de sa scolarisation en France.
- la réception et le conseil de tous les publics.

Une fois que Joigny sera raccroché au CIO de Sens, la DASEN de l’Yonne promet deux demi-journées de permanence à Joigny. C’est bien insuffisant mais en plus ce n’est qu’une promesse pour l’année prochaine. Après, c’est le CIO de Sens qui organisera le service et déterminera ce qu’il donne à Joigny.
Quant aux locaux, au matériel nécessaire, à la documentation, à la nécessaire confidentialité, la ville va-t-elle consacrer un local à un service qui ne fonctionne que si peu ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

'